La vallée des loups

la-vallee-des-loups

Film français de Jean-Michel Bertrand (2017) 1h30

Il existe encore aujourd’hui en France des territoires secrets. Ce film est une quête personnelle, l’histoire d’un pari fou tenté par un passionné rêveur, un anti héros capable de briser toutes les barrières pour parvenir à son but : rencontrer des loups sauvages dans leur milieu naturel. Après trois années passées sur le terrain à bivouaquer en pleine nature par n’importe quel temps, le réalisateur parvient à remonter la piste des loups. Petit à petit, il observe, se rapproche et finit par se faire accepter par la meute. Contre toute attente les prédateurs magnifiques offrent alors un peu de leur intimité à ce drôle de personnage. Mais le film pose aussi la question des limites de cette intimité.

la-vallee-des-loups-2

 

Jean-Michel Bertrand nous offre ici la chance de participer en tant que spectateur à chaque moment d’une longue quête. Evidemment en tant que spectateur car ce qu’il réalise ne peut être qu’un cadeau offert à une minorité de chanceux initié.

Et pourtant, on est avec lui, nous partageons ses doutes, son énervement et son découragement lorsque rien ne se passe…on a froid, on supporte la pluie avec lui… mais surtout il nous permet ce luxe de partager ces temps, pratiquement des instants de grâce que la nature finit par lui consentir.

Surtout, nous prenons conscience de notre petitesse et de notre insignifiance face à tous ces paysages et cette nature intacte. Je crois que nous prenons aussi la mesure du point auquel notre vie est devenue « contre nature » parfois… et que prendre du temps pour s’effacer et juste observer ce qui se passe est terriblement enrichissant et porteur de leçons à retenir.

Ici ce n’est pas l’homme qui prend les choses de force mais la nature qui lui accorde quelques moments, comme un cadeau obtenu à force de patience et de persévérance, rien n’est facile. Pourtant, on rit aussi !

la-vallee-des-loups-3

Ce film nous permet aussi de constater la précarité de la place que nous laissons à cette nature discrète et délicate qui nous entoure et qui est pourtant d’une logique inouïe et donc précieuse à conserver.

Le tournage qui a eu lieu dans une vallée du massif des Écrins. Un lieu que le réalisateur, qui y a passé trois ans pour les besoins du film, tient à garder secret pour des raisons évidentes.

Un film magnifique tant au niveau du propos que des images et qui remet pas mal de choses en place.

G.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s