Wild, Cheryl Strayed

Wild cheryl strayed livre  (10/18, 2013, 498 pages)

Lorsque, sur un coup de tête, Cheryl Strayed enfile son sac à dos, elle n’a aucune idée de ce qui l’attend. Tout ce qu’elle sait, c’est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junkie, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, la jeune femme n’a aucune réponse, mais un point de fuite: tout quitter pour une randonnée sur le « chemin des crêtes du Pacifique ». Lancée au cœur d’une nature immense et sauvage, seule sous un sac  dos trop lourd, elle doit avancer pour survivre, sur 1700 kilomètres d’épuisement et d’effort, et réussir à atteindre le bout d’elle-même. 

Bon, on ne va pas se mentir, si je suis allée vers ce roman c’est au départ parce qu’il y était question de voyage. Et puis, quand j’ai bien relu le résumé , je me suis dit que tout ça risquait d’être un peu déprimant. Donc, ce livre est resté un bon moment en attente avant que je me décide à le lire.

Et finalement, je n’ai pas été déçu. Je me suis laissé emporter par ce récit autobiographique. On y suit le périple de Cheryl après le décès de sa mère. Ce décès qui a bouleversé l’ordre établie de sa vie et l’a fait complètement lâché prise su tout ce qu’elle avait construit jusque là elle qu’elle pensait la satisfaire.

Jusqu’à ce jour où elle découvre le Chemin des crêtes du Pacifique et qu’elle décide que seul ce chemin là pourra l’amener à ce qu’elle est vraiment. Ce chemin c’est en fait celui du deuil et on accompagne autant Cheryl dans touts les épreuves de cette randonnée monstrueuse que dans le chemin mental qui accompagne ce voyage; qui en est la base, le fil rouge et le dénouement jusqu’à une forme de rédemption d’elle même et d’autorisation à être la personne qu’elle a envie d’être.

On accompagne également Cheryl dans les nombreuses rencontres qu’elle fait et dans son évolution de marcheuse inexpérimentée qui se surprend elle même à vaincre chaque obstacle et à persévérer là ou d’autres plus entraînés ont abandonnés et qui lui fait petit à petit reprendre confiance en elle.

Ce livre a été adapté au cinéma en 2014 et j’ai regardé le film après avoir fini ma lecture.

wild_poster

Comme bien souvent, je suis resté sur ma faim d’une adaptation qui simplifie beaucoup le récit originel et en supprime plusieurs personnages importants à mon sens. Par contre la dimension du voyage y est très présente et nous permet de visualiser les paysages parcourus mieux que ne le permettaient les descriptions assez succinctes du livre.

wild2

J’ai beaucoup apprécié cette lecture et  j’ai vraiment ressenti un sentiment d’authenticité à travers l’écriture, du fait de sa nature autobiographique . Je pense que le film est également intéressant à voir en complément bien qu’il édulcore trop l’histoire à mon goût.

G.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s