Eldorado, Laurent Gaudé

CVT_Eldorado_3176

Gardien de la citadelle Europe, le commandant Salvatore Piracci navigue depuis vingt ans au large des côtes italiennes, afin d’intercepter les embarcations des émigrés clandestins. Plusieurs événements viennent ébranler sa foi en sa mission et donner un nouveau sens à son existence.

Dans le même temps, au Soudan, deux frères s’apprêtent à entreprendre le long et dangereux voyage qui doit les conduire vers le continent de leurs rêves, l’Eldorado européen.

Au croisement de plusieurs vies, ce roman évoque la façon dont les rencontres peuvent faire basculer les destins des personnes, pas forcément de manière brusque et soudaine mais dans ce qu’elles instillent de changement dans notre façon de voir les choses.

Il s’agit également d’un chassé croisé entre des personnages venant du sud pour aller au nord ou inversement, ce qui donne à penser que chacun cherche effectivement un Eldorado mais que la représentation que l’on s’en fait peut avoir trait à différents points  (argent, opulence, travail, climat, liberté).

A travers une écriture sensible et subtil Laurent Gaudé nous décrit ici des destins rassemblés au moins par une chose: le besoin de migrer. Des parcours  de vie déchirés par des épreuves, des questionnements ou un quotidien devenu insupportable.

Les personnages sont forts, indépendants et tous vont faire des choix importants à un moment donné de leur vie. La réalité des migrants périssant par centaines victimes d’avoir cru à un avenir meilleur nous rattrape aussi, nous rappelant que nous sommes malgré tout à une place bien confortable.

Un livre dont on ne ressort pas indemne dans le sens ou là où nous laissons les personnages du roman , des questions continuent de se poser dans notre tête.

 » Je me suis trompé. Aucune frontière n’est facile à franchir. Il faut forcément abandonner quelque chose derrière soi. nous avons cru pouvoir passer sans la moindre difficulté, mais il faut s’arracher la peau pour quitter son pays. Et qu’il n’y ait ni fils barbelés ni poste frontière n’y change rien. »

G.

 

3 réflexions sur “Eldorado, Laurent Gaudé

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s