Nouvel an en Egypte

Il s’agissait de mon deuxième séjour en Egypte et j’ai pu davantage en profiter cette fois-ci, avec des températures plus propices au tourisme . L’hiver est plutôt doux, un peu froid à Alexandrie en soirée et la nuit. En revanche, au Caire les journées sont très agréables, profitant d’un soleil à 25 degrés!

J’ai donc, dans un premier temps, pu passer quelques jours à Alexandrie…

IMG_2583IMG_2578

J’y ai visité, entre autre, le musée des bijoux royaux qui se trouve dans l’ancien palais du roi Farouk, autrement appelé « Qsar Al-mogawharat » qui signifie en arabe le « château des bijoux ».  La visite vaut le détour rien que par l’intérieur du bâtiment qui est un mélange des styles (peintures renaissance, vitraux style romantique, salle de bain d’origine,…). On y voit une collection de bijoux ayant appartenu à la famille royale depuis le début du XIXème siècle ainsi que d’autres objets du quotidien (un jeu d’échec de Mohammed Ali en pierres précieuses, matériel de bureau ou de toilette, outils de jardinage sertis de diamants ou  vaisselle en or).

IMG_2573

Puis quelques jours passés au Caire m’ont permis de revoir la ville géante bourdonnante d’activité de jour comme de nuit, avec sa circulation si particulière et son code de la route local (non avertis, serrez des fesses et faites confiance au chauffeur, ça passe!) mélangeant voiture, camion, charrettes à âne ou à cheval ou à mobylette, tuk-tuk et taxi, taxi-bus aux bruits étranges).

IMG_2618

j’ai pu y visiter la citadelle de Saladin

On y trouve deux mosquées, un musée de l’histoire de l’armée et un musée de l’histoire de la police dans l’enceinte d’une forteresse. J’ai trouvé que le lieu qui fait pourtant partie du patrimoine égyptien était plutôt laissé à l’abandon et mal entretenu , ce qui est regrettable lorsque l’on imagine ce qu’il pourrait être. Seule la partie de l’armée , qui est, par ailleurs, toujours présente donne un aperçu du potentiel du lieu puisqu’elle est occupée et soignée, j’imagine que le fait qu’un général soit à la tête du pays n’est pas étranger aux moyens qui y sont alloués.

IMG_2616

Comme partout ailleurs au Caire, on rencontre malheureusement à cet endroit un grand nombre de chats errants affamés et pour la plupart en assez mauvais état, se jetant sur les miettes que leur lancent les visiteurs. A la différence du reste de la ville, on n’y voit en revanche pas de meutes de chiens errants dans le même genre.

Enfin, j’ai terminé mon séjour par une visite du centre ville du Caire avec son souk (Khan al-Khalili) et un tour sur le site des pyramides, (environ une heure et demi à pied), toujours aussi impressionnantes. On y est beaucoup abordé par des personnes proposant une visite en calèche ou à dos de dromadaire ou des objets souvenirs. Généralement, leur répondre « non »de façon souriante est suffisant.

La condition animale est malheureusement à quelques exceptions près un sujet qui m’a cette fois encore beaucoup frappé dans le pays. Beaucoup d’animaux sont laissés à l’abandon ou utilisés comme outil de travail et laissés dans un état de soin ou de malnutrition flagrant.

Le pays connaît actuellement une crise économique importante et si l’on croise quelques touristes, il n’y a pas foule malgré tout. Si le commerce égyptien semble bien se porter à première vue, le coût de la vie reste très élevé pour la majorité des égyptiens. La valeur de la livre égyptienne est basse et vivre avec un seul salaire reste compliqué.

L’Egypte reste un pays ayant beaucoup à partager tant au niveau culturel, des lieux à visiter que dans l’échange avec les personnes. Le voyage est magnifique et dépaysant au possible pour qui ne craint pas un choc culturel. il me semble en revanche important de s’y rendre dans un état d’esprit de respect, d’ouverture, de curiosité et de bienveillance pour que la rencontre et l’échange puissent avoir lieu.

G.

2 réflexions sur “Nouvel an en Egypte

  1. J’adore ce genre d’articles voyage, donc ça tombe bien ^^
    Ça devait être génial d’aller en Égypte ! Le pays me tente, mais ce n’est pas tellement une zone calme par là-bas non plus, du coup je n’ose pas trop (et puis je ne peux pas partir comme ça non plus ^^).

    Aimé par 1 personne

    • C’est un dépaysement total! Je ne me suis pas sentie en danger. J’ai un peu la philosophie de dire qu’il y a de moins en moins d’endroits dits « sûrs  » et on ne va pas s’arrêter de vivre… juste être prudent ça suffit bien souvent. 😊

      J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s