Check-point, Jean-Christophe Rufin

 

check-point couv 

(éditions Gallimard, collection folio, 403 pages, isbn 2070468976)

Maud, vingt et un ans, cache sa beauté et ses idéaux derrière de vilaines lunettes. Elle s’engage dans une ONG et se retrouve au volant d’un quinze tonne sur les routes de la Bosnie en guerre. Alex, Lionel, Marc et Vauthier, qui l’accompagnent dans ce convoi, sont bien différents de l’image habituelle des volontaires humanitaires. Un à un, ils vont lui révéler les blessures secrètes de leur existence. Et la véritable nature de leur chargement.

J’avais repéré ce titre depuis un petit moment; autant pour le résumé qui me faisait de l’œil que pour l’auteur dont j’ai déjà lu d’autres ouvrages que j’avais beaucoup apprécié. Je suis entré dans l’histoire très rapidement car effectivement, d’entrée, nous nous retrouvons sur la route avec les protagonistes.

Les cinq personnages se trouvent réunis pour emmener un convoi sur une zone de guerre au cœur de la Bosnie,durant la guerre qui a vu s’opposer Serbes, Croates et Bosniaques entre 1992 et 1995. Le projet paraît simple: véhiculer un convoi humanitaire d’un point à un autre. Pourtant, rien ne va se passer comme prévu car derrière ces cinq personnalités se cachent cinq histoires et parcours de vie qui font que cette rencontre n’est pas vraiment le fruit du hasard.

Personnage principal de l’histoire et également seule femme, Maud va être amené à se questionner sur les motivations de chacun de ses compagnons à s’être embarqué dans ce voyage. Par la même occasion, elle va devoir se questionner sur ses propres motivations et se retrouver face à ses propres difficultés à affronter la réalité de son quotidien. En effet, l’un des aspects intéressants de ce livre est qu’il met en opposition le train de vie de personnes vivant dans des pays sécurisés et le quotidien des population en zone de guerre. L’auteur pose ici habilement le besoin de Maud  d’aller se mettre en danger pour se sentir plus forte en paradoxe au fait que des personnes sont victimes de guerres qu’ils n’ont pas d’autres choix que de subir. Y aurait-il une dénonciation d’un certains narcissisme occidentale qui pourrait pousser des personnes à ressentir le besoin de vivre et constater des tueries pour se confronter à elles-mêmes?

« C’était curieux: elle avait envie de rire. Cette histoire d’explosifs était le premier événements intéressant qui s’était produit depuis leur départ. Elle n’osait pas trop se l’avouer mais elle s’ennuyait dans ce convoi. A part l’excitation de conduire un camion, rien ne la faisait vibrer. La routine des journées et des nuits était sinistre, l’ambiance plombée, le paysage assez monotone. Sans le savoir, elle espérait un événement, n’importe lequel , pourvu qu’il fut inattendu. Et celui-là l’était au-delà de tout ce qu’elle aurait pu imaginer ».

Dans ce contexte, Maud m’est vite apparu comme une gamine gâtée en mal de sensations sans pourtant qu’elle me soit complètement antipathique tant j’ai aussi eu l’impression d’une part de souffrance en elle. A l’inverse de certains de ses camarades, anciens militaires rudement éprouvés, elle n’est pas là au départ par altruisme mais par une forme d’égocentrisme et pourtant le voyage va la faire évoluer du tout au tout.

Jean-Christophe Rufin emmène encore une fois le lecteur à se questionner sur des thèmes géopolitiques internationales . La fin de l’histoire n’est pas anodine lorsque l’on voit à qui est apporté l’aide au motif de défendre les populations.

J’ai trouvé ce livre intéressant, il m’a permis de me questionner sur le principe d’aide et les effets engendrés par les choix qu’il nécessite. La fin m’a en revanche paru rapide. Ce n’est pas mon livre préféré de l’auteur, j’ai trouvé le tout un peu léger bien que je l’ai lu rapidement en ayant le besoin de connaître le dénouement.

G.

2 réflexions sur “Check-point, Jean-Christophe Rufin

  1. Tant mieux si tu as aimé ce roman. J’ai été beaucoup plus sévère que toi car j’ai trouvé l’ensemble très peu plausible et les personnages pas attachants du tout. Heureusement que c’était bien écrit, mais ça n’a pas suffi à me faire apprécier ce livre 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s