Quelques battements de cœur, Emily Elgar

Éditions Belfond, Le Cercle Belfond, 2020, 384 pages, ISBN : 2714482406  

Megan Nichols vient d’être retrouvée chez elle assassinée. Pire encore, sa fille Grace, 17 ans, a disparu. La petite ville d’Ashford est en émoi : qui pouvait en vouloir à cette mère et sa fille, si unies face à l’adversité?
Jon Katrin, journaliste pour la presse locale, connaît bien cette famille. Il leur a consacré un article il y a quelques années, donnant notamment la parole à Simon, l’ex-mari de Megan.
Avec l’aide de Cara, la voisine et meilleure amie de Grace, Jon se sent de devoir tout faire pour retrouver la jeune fille.
Quels secrets cachait Megan, la si parfaite mère courage ?
N’est-il pas déjà trop tard pour Grace ?

Merci à NetGalley et aux éditions Belfond de m’avoir permis de découvrir la plume d’Emily Elgar.

En effet, j’avais entendu parler de cette autrice lors de la sortie de son premier roman : Une présence dans la nuit, et malgré tout, je n’avais pas encore sauté le pas.

Quelle erreur !!!

J’ai été curieuse de découvrir ce thriller psychologique sur fond de faits divers.

Nous suivons dans ce roman Jon et Cara qui s’inquiètent suite à la disparition de Grace, jeune fille fragile et lourdement handicapée, à qui il ne reste que « quelques battements de coeur » sans les traitements nécessaires à sa survie…

On rentre assez facilement dans l’histoire grâce aux chapitres courts qui alternent entre le point de vue de Jon, journaliste ayant écrit il y a quelques années un article pour le moins décrié au sujet de cette famille, et Cara, la voisine et amie de longue date de Grace.

Cette double narration, entrecoupée d’extraits du journal intime de Grace, nous plonge dans les méandres de leurs esprits et de leurs relations.

À travers les récits de chacun, nous apprenons à mieux les connaître et à nous attacher à eux car on connaît leurs histoires, leurs déboires, leurs difficultés, leurs perspectives… Je me suis sentie intégrée à cette communauté d’ Ashford assez haute en couleurs. Car, en effet, l’autrice nous plonge aussi dans le quotidien de voisins et amis partageant le même amour pour cette famille, leur admiration pour Meg, mère courage, et pour Grace, jeune fille que la vie n’a pas épargnée.

Ce roman m’a interrogé quant au regard que porte la société sur le handicap, sur les relations familiales, l’image que nous renvoyons aux autres, et à quel point nous nous connaissons vraiment.

Je me suis demandé si nous portons vraiment attention aux personnes derrière le handicap, ou la maladie. Ne voyons nous seulement que ce que notre esprit est prêt à accepter ? Par facilité ou par culpabilité ?

En bref, j’ai beaucoup apprécié ce thriller psychologique qu’on dévore, bien qu’on se doute par moment de ce qui adviendra dans la suite du roman. Le rythme s’accélère tout au long de la lecture, jusqu’à une fin palpitante. Et si vous ne connaissez pas déjà ce fait divers, foncez découvrir cette histoire glaçante, captivante !

C’est l’instant citations :

«  La leçon, c’est qu’il faut te méfier de ce que tu ne peux pas voir, parce que ce qui se cache sous la surface pourrait être pire, bien pire, que ce que tu ne l’aurais jamais imaginé »

« Je me rends soudain compte qu’aucune des personnes présentes ne savaient vraiment qui était Grace. On se comporte tous comme si c’était le cas, bien sûr, mais est-ce que certains d’entre nous la comprenaient réellement ? Ou est-ce qu’on aimait juste penser qu’on connaissait la fille dans le fauteuil roulant ? On n’avait aucune envie de penser à la complexité de son existence, de voir autre chose en elle que la gentille petite malade, toujours souriante. Grace à elle, on se sentait mieux par rapport à nos propres situations. »

Si vous souhaitez vous le procurer, vous pourrez le trouver ici !

S.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s