L’éveil de Mylard, Tome 1: le temple oublié, Fabien Delmotte

Autoédité, 2020, 253 pages, ISBN 9782957098200

À seize ans, Mylard travaille comme extracteur dans la sphère d’ambre d’Oflang. Son quotidien dans les mines est éreintant et morne jusqu’au jour où le jeune homme commet une énorme erreur. Une erreur impardonnable aux yeux des contes, ces êtres surpuissants qui dirigent le monde des hommes.

Amenés avec son petit frère Yann à quitter le foyer familial, ils se retrouvent contraints de traverser un monde rempli de magies, de menaces et de mystères.

L’aventure de Mylard sera alors transcendée par l’apparition d’amitiés inattendues, le poids d’un lourd secret de famille et des épreuves toujours plus délirantes.

C’est une très bonne découverte que je me propose aujourd’hui de partager, avec le roman de fantasy de Fabien Delmotte, L’éveil de Mylard. Il s’agit ici du tome 1, le temple oublié et il me tarde de pouvoir lire la suite.

J’ai, en effet, lu ce livre de 352 pages très rapidement et j’avoue que j’avais parfois du mal à me faire entendre raison lorsqu’il s’agissait d’arrêter ma lecture pour aller dormir (travail oblige!).

Nous faisons ici connaissance avec Mylard et dès les permières pages, force est de constater que le garçon est doué pour se mettre dans des situations compliquées et périlleuses, même si le début de l’histoire, élément déclencheur du reste des aventures du jeune homme, n’est qu’un léger avant-goût de ce qui l’attend. Il est difficile de donner davantage d’éléments sans divulgâcher le reste du roman.

Pratiquement pas de temps mort dans ce récit aucours duquel les péripéties et rebondissements s’enchaînent, de rencontres en découvertes pour les personnages principaux. Il est néanmoins intéressant de noter que pour une fois, la parité est bien respectée puisque plusieurs personnages féminins forts et intéressants sont partie prenante du récit. De même, j’ai apprécié qu’aucun personnage ne soit manichéen. Le fait que tous les personnages soient gris les rend d’autant plus attachants, intéressants et leurs failles et défauts nous les rendent plus familiers.

L’écriture de l’auteur est fluide, légère et facilement abordable bien que travaillée. J’ai eu le sentiment d’un attachement profond au personnage de Mylard et de son frère qui me les a rendu encore plus attachants.

L’univers, est lui aussi surprenant avec des élements magiques et fantastiques qui se combinent bien et donne un rendu global original, que j’ai pris plaisir à découvrir. J’ai hâte d’en apprendre plus sur le fonctionnement « politique » des différentes villes et régions, ainsi que sur le mouvement de résistance qui est ici imaginé.

Tout au long de cette lecture, j’ai senti se profiler le fameux Eveil de Mylard, sans parvenir à cerner exactement de quoi il retournait. J’ai eu le sentiment qu’une révélation importante m’attendait et elle est effectivement arrivée dans les toutes dernières pages, apportant encore plus de questionnements et de frustration de ne pouvoir connaître immédiatement la suite. A ce niveau, Fabien Delmotte a bien joué son coup puisque le lecteur sait qu’il est dans l’attente de quelques chose, chose qui arrive à la toute fin mais cette attente n’est pas ennuyeuse puisque chaque élément préalable permet d’arriver à ce point d’orgue.

Je pense que ce roman de fantasy peut plaîre autant à un public assez jeune, adolescent qu’aux adultes amateur du genre, et la question finale sera pour moi: à quand la suite?

Je remercie infiniment l’auteur de m’avoir fait confiance en me confiant son livre, dont je recommande fortement la lecture. Et pour se le procurer, c’est par ici.

G.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s