Les mal-aimés, Jean-Cristophe Tixier

Éditions Le Livre de Poche, 312 pages, ISBN : 978-2-253-24162-1

1884, aux confins des Cévennes. Une maison d’éducation surveillée ferme ses portes et des adolescents décharnés quittent le lieu sous le regard des paysans qui furent leurs geôliers. Quand, dix-sept ans plus tard, sur cette terre reculée et oubliée de tous, une succession d’événements étranges se produit, chacun se met d’abord à soupçonner son voisin. On s’accuse mutuellement du troupeau de chèvres décimé par la maladie, des meules de foin en feu, des morts qui bientôt s’égrènent… Jusqu’à cette rumeur, qui se répand comme une traînée de poudre : « Ce sont les enfants qui reviennent. »

Je me suis lancée dans cette lecture sans vraiment savoir où je mettais les pieds si ce n’est un univers assez sombre, sordide et parfois glauque.

Dans ce livre catégorisé en polar, il n’est pas vraiment question de poursuites ou de résolution d’enquête

L’auteur nous plonge dans le vif du sujet avec, à chaque début de chapitre un extrait des registres d’écrous d’archives d’une maison d’éducation de l’Hérault . C’est assez glaçant.

Lire la suite

Les Prélats de Fanéas, Tome 1: Les terres d’exil, Charlotte Abécassis Weigel

Editions Feryl, 2017, 422 pages, ISBN 978-2-9561378-0-1

Astéria est une jeune femme énergique au caractère bien trempé qui vient d’emménager à Maleross avec sa cousine Cléora. Les deux jeunes femmes arrivent tout droit du mystérieux royaume de Faneas où la magie et les dieux n’ont rien d’imaginaire et où chaque jour recèle son lot de surprises. Elles ont fui leurs terres natales envahies par le royaume limitrophe d’Endor et sont venues se réfugier dans notre monde. Elles cherchent à présent les prélats de Faneas afin de regagner leur monde et de restaurer la paix, mais la tâche s’avère bien plus ardue qu’il n’y parait et les mystérieux prélats demeurent introuvables. Leurs actions finissent par attirer l’attention d’un jeune homme observateur portant le nom de Noctis. Avec l’aide de son ami Klay, il compte bien découvrir ce qu’elles cachent.

Le récit débute ici dans le vif de l’action, alors que le royaume de Fanéas est attaqué par celui, voisin, d’Endor. Nous avons donc, dès les premières pages, un aperçu du royaume de Fanéas alors que se profile une guerre dont l’issue n’est pas certaine. Dès les premiers chapitres, l’action est menée vivement et nous faisons la connaissance de différents personnages au coeur d’une intrigue politique dont nous ne saisissons pas d’emblée tous les tenants et aboutissants.

Lire la suite

L’oracle des Flammes, Tome 1: Le pacte des éléments, Thierry Marcotte

2020, Editions AFNIL, 304 pages, ISBN 9782957251919

L’empereur kuranien doit choisir son successeur, et sa sixième fille Nahiri fuit son île natale pour le rejoindre à la capitale. La princesse découvre un monde totalementnouveau, où complots et inrtrigues de cour sont monnaie courante. Comment faire confiance quand ses propres frères et soeurs sont ses adversaires?

De l’autre côté de la mer, Kellan, jeune érudit solitaire passe sa vie au milieu de ses livres, étudiant et espérant un jour rachter les dettes de sa mère. Mais le temps joue contre lui, et il doit apprendre à devenir un homme.

Il rencontre sur son chemin Edwin, un vétéran au sombre passé. Accompagné de son épée aux pouvoirs singuliers, le guerrier n’a qu’un objectif en tête: trouver l’Oracle des Flammes, la seule femme capable de prédire l’avenir et de retrouver son ami disparu.

Lorsque j’ai lu pour la première fois le résumé de L’oracle des Flammes,j’ai pensé qu’il s’agissait d’un one-shot et je me suis dit que c’était sympa d’imaginer me plonger dans un livre sans être frustrée de devoir attendre la suite…. ensuite j’ai vu que sur la couverture était spécifié qu’il s’agissait d’un tome 1…. et encore plus tard je l’ai lu en me disant, allez, parfois les premiers tomes se suffisent à eux-mêmes…

Lire la suite

Le Sang des Éternels, Marine Waguet

Autoédition, 2020, 264 pages, ISBN : 978-2-957309-41-2

Plongez dans un monde de magie.
Adaline est une fée, pas comme dans les contes pour enfants… Même si elle aurait préféré. Elle, elle ne vit que pour venger la mort de sa mère, mais une rencontre va bouleverser sa vie et compliquer ses plans. Ce qui l’attend est bien au-delà de ce qu’elle peut imaginer, elle va se plonger dans le passé et enfin comprendre pourquoi sa mère a quitté un monde paisible et merveilleux, 19 ans plus tôt, pour se cacher au milieu des mortels dans un monde gris et remplit de dangers.
Rencontrez des créatures inconnues…

J’ai récemment reçu une invitation à découvrir Le Sang des Éternels, le premier roman d’une jeune autrice de 22 ans, mais qui d’après sa bio, écrit depuis toujours.

Il s’agit d’un one-shot de Fantasy, dans lequel on va suivre Ada dans le monde qu’elle a toujours connu, le nôtre, celui des humains, appelé ici « Le monde des mortels ». Puis elle va devoir évoluer dans le monde d’où vient sa mère, et ainsi son peuple : Fawesia. Si elle ne connaît rien de Fawesia, elle sait tout de même qu’elle est une fée, comme sa défunte mère et ignore tout de son passé.

Lire la suite

Le Royaume Assassiné, Alexandra Christo

2020, Editions De Saxus, 500 pages, ISBN  9782378760670

La princesse Lira fait partie de la royauté des sirènes, et c’est la plus létale de tous. Elle possède le cœur de dix-sept princes dans sa collection et est vénérée à travers les mers. Jusqu’à ce qu’un coup du sort la force à tuer l’un des siens. Pour punir sa fille, la Reine des Mers transforme Lira en ce qu’elle hait le plus au monde : une humaine. Privée de sa voix, Lira a jusqu’au solstice d’hiver pour délivrer le cœur du Prince Elian de la Reine des Mers, au risque de rester humaine pour toujours.

L’océan est le seul lieu que le Prince Elian considère comme chez lui, même s’il est l’héritier du plus puissant royaume au monde. Chasser les sirènes est davantage pour lui qu’un répugnant passe-temps, c’est sa vocation. Lorsqu’il vient en aide à une femme sur le point de se noyer, elle se révèle être bien plus que son apparence ne le laisse supposer. Elle fait la promesse de l’aider à trouver le moyen de détruire les sirènes pour de bon. Mais peut-il lui faire confiance ? Et à combien de pactes Elian va-t-il devoir consentir pour éliminer le pire ennemi de l’humanité ?

Le roman d’Alexandra Christo a été l’occasion pour les patates de se programmer une petite lecture commune en ce mois de février et il est à noter que nous avons toutes deux avalé ce livre assez rapidement.

Lire la suite

En Vrac : Réceptions livresques et point lecture janvier 2021

Mi février, cela me semble le moment parfait pour reprendre un petit peu de vrac, non?

Outre des Patates écolos, nous sommes des Patates addict, et oui…. Il n’existe pas en ce monde de Patates parfaites Sorry

On va parler dans cet article, comme tu l’auras deviné dans le titre si recherché, de mes dernières réceptions livresques de janvier 2021. Elles m’ont en grande partie été offertes par ma Moitié de Patate, et par ce post, je souhaitais la remercier!
Et si tu scroll un peu plus loin, de mes dernières lectures de janvier pour le challenge SFFF 2021.

Lire la suite

L’éveil de Mylard, Tome 1: le temple oublié, Fabien Delmotte

Autoédité, 2020, 253 pages, ISBN 9782957098200

À seize ans, Mylard travaille comme extracteur dans la sphère d’ambre d’Oflang. Son quotidien dans les mines est éreintant et morne jusqu’au jour où le jeune homme commet une énorme erreur. Une erreur impardonnable aux yeux des contes, ces êtres surpuissants qui dirigent le monde des hommes.

Amenés avec son petit frère Yann à quitter le foyer familial, ils se retrouvent contraints de traverser un monde rempli de magies, de menaces et de mystères.

L’aventure de Mylard sera alors transcendée par l’apparition d’amitiés inattendues, le poids d’un lourd secret de famille et des épreuves toujours plus délirantes.

C’est une très bonne découverte que je me propose aujourd’hui de partager, avec le roman de fantasy de Fabien Delmotte, L’éveil de Mylard. Il s’agit ici du tome 1, le temple oublié et il me tarde de pouvoir lire la suite.

Lire la suite

Les dossiers du Voile, Adrien Tomas

Éditions Fleurus, 2021, 416 pages, ISBN : 2215174420

Tia Morcese est policière dans une brigade un brin spéciale : la Brigade de régulation des espèces méta-humaines de Paris. Car, derrière le Voile ténu de la normalité se cachent sorciers, mages, vampires, loups-garous, djinns, dragons, trolls, gnomes… tout ce petit monde n’aimant rien tant que de se foutre sur la gueule à longueur de journées… et de nuits !
Son job ? S’assurer que les débordements de ces joyeux lurons ne déchirent pas le Voile qui dissimule leur existence au reste du monde. Son credo ? Une main de fer dans un gant en fer !
Et elle va avoir besoin de toute sa patience pour résoudre les différents meurtres et conflits méta-humains qui embrasent la capitale.
A côté de son impressionnante grande sœur, Mona Morcese pourrait (presque) passer pour une ado normale. Pourtant, cette jeune apprentie sorcière est loin d’avoir les yeux dans sa poche. Et quand elle tombe sur des informations-clés sur les affaires en cours de sa sœur, elle n’hésitera pas à mettre sa propre vie en danger…

Une double-enquête trépidante de l’autre côté du Voile !

Après avoir lu ce résumé très prometteur et vu passer la magnifique couverture sur la BookTube sphère, je me suis laissée tenter par ce bel ouvrage.

Je ne connaissais pas encore la plume d’Adrien Tomas non plus (quelle nulle je fais !) Et après n’avoir entendu que du positif à son sujet, j’ai bien fait de me laisser tenter.

Lire la suite

Le Challenge SFFF 2021

Image Deviant Art « Jungle Mushroom  » by LPSDC

Pour ne pas se laisser entraîner par la morosité ambiante en cette toute nouvelle année 2021, nous, les Patates, nous sommes dits: « eh si on se lançait un défi? ». Bon, comme on ne vas pas se mentir, nous ne sommes pas des sportives de l’extrême et vu qu’il semblerait que des restrictions en tout genre se dessinent à l’horizon (car le coronavirus n’a pas eu de bug du nouvel an qui l’aurait arrêté dans sa course folle)… On s’est dit que lire des livres seraient à notre portée et qu’en plus c’était une activité qui fonctionnait pas mal avec tout ce qui est couvre-feu et autre confinement.

Lire la suite

Les illusions de Sav-Loar, Manon Fargetton

Editions Bragelonne, 2017, 861 pages, ISBN 2811235132

Plusieurs versions de la naissance de Sav-Loar circulent dans le royaume. Toutes racontent comme de jeunes magiciennes poursuivies par les capes d’or se réfugièrent dans la forêt des Songes et y érigèrent une ville secrète. Sans être entièrement fausses, ces légendes sont approximatives, car les fondatrices de cette ville n’avaient rien des adolescentes terrifiées et à peine pubères qu’elles décrivent. Elles étaient des femmes dans la fleur de leur féminité, à l’apogée de leur art, au zénith de leur colère. Elles étaient d’anciens membres du Clos traquées par leurs pairs, ayant assisté au massacre de deux centres d’entre elles par la peur de la différence et la soif de domination. Sav-Loar, le lever de lune, devint le pendant clandestin d’Astria l’éclatante. Ainsi débuta la nuit des magiciens.

Après la lecture de l’Héritage des Rois Passeurs qui m’a fait découvrir l’autrice Manon Fargetton, j’avais trés envie de lire également ce roman, qui, s’il n’est pas une suite, prend place dans le même univers, avec des personnages et des faits communs et qui le complète bien.

Lire la suite

L’héritage des rois passeurs, Manon Fargetton

Editions Bragelonne, 2015, 472 pages, ISBN  9791028106416

La dernière héritière d’une lignée royale doit fuir notre monde et retourner dans celui de ses ancêtres pour échapper aux hommes qui veulent l’éliminer. Là-bas, une princesse rebelle rentre chez elle pour prendre ce qui lui est dû : le trône d’Ombre. Voici l’histoire de deux femmes, de deux mondes imbriqués, de deux retours simultanés qui bouleverseront une fois de plus le destin tortueux du royaume d’Ombre. Coïncidence, ou rencontre orchestrée de longue date ?

Autrice française, Manon Fargetton, nous propose ici une plongée dans un roman de fantasy et un univers créés par elle et qui embarque le lecteur à travers les mondes après seulement quelques pages.

Lire la suite

Quelques battements de cœur, Emily Elgar

Éditions Belfond, Le Cercle Belfond, 2020, 384 pages, ISBN : 2714482406  

Megan Nichols vient d’être retrouvée chez elle assassinée. Pire encore, sa fille Grace, 17 ans, a disparu. La petite ville d’Ashford est en émoi : qui pouvait en vouloir à cette mère et sa fille, si unies face à l’adversité?
Jon Katrin, journaliste pour la presse locale, connaît bien cette famille. Il leur a consacré un article il y a quelques années, donnant notamment la parole à Simon, l’ex-mari de Megan.
Avec l’aide de Cara, la voisine et meilleure amie de Grace, Jon se sent de devoir tout faire pour retrouver la jeune fille.
Quels secrets cachait Megan, la si parfaite mère courage ?
N’est-il pas déjà trop tard pour Grace ?

Merci à NetGalley et aux éditions Belfond de m’avoir permis de découvrir la plume d’Emily Elgar.

En effet, j’avais entendu parler de cette autrice lors de la sortie de son premier roman : Une présence dans la nuit, et malgré tout, je n’avais pas encore sauté le pas.

Quelle erreur !!!

J’ai été curieuse de découvrir ce thriller psychologique sur fond de faits divers.

Nous suivons dans ce roman Jon et Cara qui s’inquiètent suite à la disparition de Grace, jeune fille fragile et lourdement handicapée, à qui il ne reste que « quelques battements de coeur » sans les traitements nécessaires à sa survie…

Lire la suite

Le fléau des rois: T1, Le choeur des dragons, Jenn Lyons

Editions Bragelonne,2020,693 pages, ISBN 979-10-281-0474-0

Dans une geôle isolée, un homme et une démone se racontent une histoire. Celle d’un fils de ménestrel devenu malgré lui l’héritier d’un prince. Celle d’un garçon qui a défié un démon sanguinaire, charmé un dragon par son chant, fait d’un ordre secret d’assassins sa famille et échappé au magicien le plus puissant du monde.

Mais se découvrir une destinée extraordinaire n’a pas grand-chose à voir avec les chansons…et l’idée que le héros gagne toujours à la fin. Peut-être Kihrin n’est-il pas ce héros, finalement. Peut-être n’a-t-il pas pour destin de sauver l’Empire… mais de le détruire.

Lire la suite

Gods of Men, Barbara Kloss

Éditions Rivka, , 2020, 544 pages, ISBN : 2957023725

Quand la musique devient magie.

La magie est interdite dans les Cinq Provinces, et ceux qui en sont doués depuis la naissance sont pourchassés et tués. Sable ignore que sa musique renferme un pouvoir, jusqu’au jour où, à peine âgée de neuf ans, elle arrête par accident le cœur de sa petite sœur avec sa flûte, la tuant sur le coup. Atterrée par ce qu’elle a fait et craignant pour sa propre vie, elle s’enfuit loin de la juridiction provinciale, pour atterrir dans les Landes Sauvages, terre d’exilés et de brigands. Là, Sable se terre, sous le poids de la culpabilité, et survit en tant que guérisseuse. Jusqu’à ce que, dix ans plus tard, quelqu’un – ou quelque chose – la retrouve… et la traque sans merci.

Ce livre m’a été conseillé par ma Patate préférée (G.) je me suis donc fait un devoir de le lire avec la plus grande attention ^^

Mon début de lecture à été assez chaotique, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, ou plutôt dans ce monde nouveau créé par l’autrice, en effet, je ne savais pas trop où je mettais les pieds et il y a eu quelques mots nouveaux pour moi (zar, kunari, etc.) J’aurais aimé avoir un petit lexique quelque part.

Par contre, il y a au début une jolie carte que j’ai très souvent utilisée pour mieux me repérer et c’est pour moi un gros plus, car on suit une jeune fille dans un long périple à travers une géographie nouvelle.

Autre point positif ,uniquement esthétique, les éditions RIVKA ont fait un travail éditorial superbe sur ce livre ! La jaquette couvrant le hardback faisant un joli rappel de la thématique du récit par son illustration, et les portraits des 2 personnages principaux à l’intérieur de la couverture sont vraiment chouettes.

Passons aux choses sérieuses maintenant !

Lire la suite

L’Année de Grâce, Kim Liggett

Éditions Casterman, 2020, 528 pages, ISBN : 2203036680

« Personne ne parle de l’année de grâce. C’est interdit.
Nous aurions soi-disant le pouvoir d’attirer les hommes et de rendre les épouses folles de jalousie. Notre peau dégagerait l’essence pure de la jeune fille, de la femme en devenir. C’est pourquoi nous sommes bannies l’année de nos seize ans : notre magie doit se dissiper dans la nature afin que nous puissions réintégrer la communauté. Pourtant, je ne me sens pas magique. Ni puissante »
Un an d’exil en forêt. Un an d’épreuves.
On ne revient pas indemne de l’année de grâce.
Si on en revient.

On annonce ce livre comme un roman féministe, entre Hunger Games et la Servante Écarlate.
Voici ce qui a fini de me convaincre de le lire, outre le résumé ci-dessus.

Dès les premières pages on partage la vie, les pensées et les doutes de Tierney, 16 ans, qui vit dans un comté aux règles pour le moins patriarcales particulières…

Elle a 16 ans, c’est donc bientôt l’heure de son départ pour l’année de grâce, loin du comté, dans un lieu qu’elle devine dangereux mais dont elle ne connait rien, puisque les femmes et filles de cette société n’ont absolument pas le droit d’évoquer quoi que ce soit à propos de cette année si particulière.

Lire la suite

Vermines, Mantis. V

Éditions Librinova, 2020, 233 pages, ISBN : 1655907867

Ce livre n’est pas une confession, jamais je ne me repentirai de mes actes. Je ne m’attends pas à être compris. Comment pourriez-vous me comprendre, vous qui nagez à la surface ? Je sais que je fais partie de l’humanité, comme une cellule cancéreuse fait partie d’un corps. Jusqu’à présent, j’avançais masqué parmi vous, craignant d’être découvert, vivant dans l’angoisse d’être fustigé si par malheur mon masque venait à tomber. Aujourd’hui je n’ai plus peur. Je sais maintenant que je suis porteur de forces dont la nature nous dépasse tous. Désormais, je serai qui je suis, un mélanome de l’humanité voulu par l’Univers, et voici mon témoignage.

 

Tout d’abord, merci à NetGalley et aux éditions Librinova de m’avoir permis de découvrir ce thriller aussi sombre qu’ haletant !

J’ai voulu découvrir ce roman car le côté pathologie psychiatrique m’a vraiment intrigué.

Attention cependant, je me dois de vous avertir tout de suite, il n’est pas à mettre entre toutes les mains 🔞, mais je vous en reparle un peu plus bas.

Dès les premières pages, on se trouve happés dans la tête du personnage principal grâce à sa narration à la première personne. On devient ce « je » atteint de trouble schizotypique . On vit son combat entre son « masque social » et ses pensées et actions malsaines qu’il nomme si bien, ses« Vermines ».

Lire la suite

Du Feu de l’Enfer, Cédric Sire

Éditions Presses De La Cite, Collection Sang d’Encre, 2017, 560 pages,
ISBN : 2258115698

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures.
Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur.
Un jour, l’une des combines d’Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle.
Lorsque les assassinats les plus sordides s’accumulent autour d’eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s’intéresse à leur cas.
Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l’épreuve les liens du sang. 

J’ai eu très envie de lire ce livre car c’est le premier thriller sans élément fantastique de l’auteur et pas le moins addictif pour autant !

En effet, Cédric Sire nous embarque dans un thriller terrifiant, nous transporte dans un roman macabre, haletant et extrêmement violent.

Nous allons suivre Manon qui a une vie plutôt paisible et son frère Ariel, à qui les emmerdes collent à la peau. Ils vont ici essayer de se dépêtrer dans un nid de frelons dans lequel Ariel vient de les plonger.

Lire la suite

La Zone du dehors, Alain Damasio

zone du dehors

(éditions Folio, 2015, 650 pages, ISBN : 2370490012)

2084. Orwell est loin désormais. Le totalitarisme a pris les traits bonhommes de la social-démocratie. Souriez, vous êtes gérés ! Le citoyen ne s’opprime plus : il se fabrique. A la pâte à norme, au confort, au consensus. Copie qu’on forme, tout simplement. Au cœur de cette glu, un mouvement, une force de frappe, des fous : la Volte. Le Dehors est leur espace, subvertir leur seule arme. Emmenés par Capt, philosophe et stratège, le peintre Kamio et le fulgurant Slift que rien ne bloque ni ne borne, ils iront au bout de leur volution. En perdant beaucoup. En gagnant tout. Premier roman, ici réécrit, La Zone du Dehors est un livre de combat contre nos sociétés de contrôle. Celles que nos gouvernements, nos multinationales, nos technologies et nos médias nous tissent aux fibres, tranquillement. Avec notre plus complice consentement. Peut-être est-il temps d’apprendre à boxer chaos debout contre le swing de la norme?

Après avoir lu, il y a quelques mois, La Horde du Contrevent, ainsi que son adaptation en BD, une lecture commune de Livraddict m’a permis de décider de la lecture de ce premier ouvrage d’Alain Damasio, plus rapidement que prévu. Lire la suite

Le Sillon, Valérie Manteau

le sillon couv (Editions Le Tripode , 2018, 280 pages, ISBN : 9782370551672)

« Je rêve de chats qui tombent des rambardes, d’adolescents aux yeux brillants qui surgissent au coin de la rue et tirent en pleine tête, de glissements de terrain emportant tout Cihangir dans le Bosphore, de ballerines funambules aux pieds cisaillés, je rêve que je marche sur les tuiles des toits d’Istanbul et qu’elles glissent et se décrochent. Mais toujours ta main me rattrape, juste au moment où je me réveille en plein vertige, les poings fermés, agrippée aux draps ; même si de plus en plus souvent au réveil tu n’es plus là. »

Récit que l’on devine en partie autobiographique, Le Sillon prend place au cœur de la Turquie et l’autrice dans ce voyage qu’elle a elle-même fait en quête d’un ailleurs, d’un recommencement. Lire la suite

Je viens, Emmanuelle Bayamack-Tam

je viens

(éditions folio, 2016, 432 pages, ISBN : 9782070469703)

Un roman comique qui mouline les sujets qui fâchent, le racisme qui a la vie dure, la vieillesse qui est un naufrage, et les familles que l’on hait. Charonne – personnage récurrent des romans de l’auteur – chamboule l’ordre des choses : ce qui est aussi un crime contre l’humanité. Abandonnée deux fois (par ses parents biologiques puis par ses parents adoptifs), grosse, noire (ou perçue comme telle), Charonne va imposer sa vitalité irrépressible et la force agissante de son amour. 
D’abord sur Nelly (la grand-mère) qui raconte sa vie in extremis, entre ressassement et déploration. Et aussi sur Gladys (la mère) qui, parce qu’elle cherche à justifier son incapacité à vivre, produit un discours vindicatif et furibond qui tient souvent du délire. Je viens, c’est la proclamation par Charonne de sa volonté de redresser les torts, de parler contre les lois ineptes, de faire passer sur la maison borgne comme un souffle de bienveillance qui en dissiperait la léthargie et les aigreurs.

Récit familial en trois parties, l’autrice a ici choisi de faire intervenir trois femmes, trois générations, trois visions d’une même famille. Lire la suite