Arboria, le monde entre les arbres, Anthony Stefano

arboria

( mars 2018, autoédité, 208 pages, ISBN : 978-1-973550-82-2)

Il s’en passe des choses à Durbuy, dans la plus petite ville du monde. Alexander, Hope, Meredith et Amy passaient de magnifiques vacances avec leurs parents dans une maison à l’orée d’une forêt lorsque par inadvertance ils découvrirent un portail menant à une contrée fantastique peuplée de nains, de gnomes et un tas d’autres créatures plus étranges les unes que les autres. Cependant, ils ne seront pas les seuls à chercher un moyen de retourner dans leur monde. Une mystérieuse sorcière tente de localiser le portail depuis plusieurs siècles.

Lorsque j’ai débuté la lecture de ce roman, j’ai tout d’abord dû m’accrocher un peu pour rester dans l’histoire. En réalité cela n’a duré que quelques pages mais adepte que je suis des gros pavés, lorsqu’un roman de seulement 200 pages me semble démarrer trop doucement, cela me fait craindre pour le reste, me demandant comment peut-on ensuite vivre des péripéties sur le « peu » de pages restantes.  Lire la suite