American Gods, Neil Gaiman

american gods

(2002 éditions J’ai lu, (2017) 604 pages)

Dans le vol qui l’emmène à l’enterrement de sa femme tant aimée, Ombre rencontre Voyageur, un intrigant personnage. Dieu antique, comme le suggèrent ses énigmes, fou, ou bien simple arnaqueur ? Et en quoi consiste réellement le travail qu’il lui propose ? En acceptant finalement d’entrer à son service, Ombre va se retrouver plongé au sein d’un conflit qui le dépasse : celui qui oppose héros mythologiques de l’ancien monde et nouvelles idoles profanes de l’Amérique. Mais comment savoir qui tire réellement les ficelles : ces entités légendaires saxonnes issues de l’aube des temps, ou les puissances du consumérisme et de la technologie ? A moins que ce ne soit ce mystérieux M. Monde…

Amateurs de Neil Gaiman, d’univers loufoques et complètement barrés, ce livre et pour vous. Esprit curieux et ouvert, tentez votre chance , les autres passez votre chemin au risque de vous ennuyer. Car il ne se passe effectivement pas grand chose dans ce gros pavé. Alors oui, on nous balade en prétextant une guerre qui n’en fini pas d’être imminente entre anciens et nouveaux Dieux au cœur des Etats Unis… pour autant c’est un peu comme la baleine blanche du capitaine Achab on l’attend pendant 580 pages pour pas grand chose au final. Lire la suite

Publicités

Les Contes Macabres, Edgar Allan Poe, illustré par Benjamin Lacombe

contes macabres (Editions Soleil, collection Métamorphose, 2010, 218 pages).

Il s’agit ici d’un recueil de contes d’Edgar Allan Poe ayant tous rapport avec la mort dans une traduction de Charles Baudelaire.

L’univers de Poe se trouve mis en image par les illustrations de Benjamin Lacombe. Lire la suite

Agnès Grey, Anne Brontë

agnes grey couv

Élevée au sein d’une famille aimante, la jeune Agnès Grey, fille d’un pasteur ruiné du nord de l’Angleterre, décide de tenter sa chance dans le monde en se faisant gouvernante.

Pleine de bonnes intentions mais inexpérimentée, elle se heurte bien vite à l’hostilité des Bloomfield, une famille de commerçants enrichis, égoïstes et snobs. désarmée face à l’indiscipline des enfants gâtés dont elle a la garde, elle sera renvoyée au bout de quelques mois. Sans désemparer, et dans l’obligation de subvenir à ses besoins,elle trouve alors un emploi chez les Murray. Jusqu’à l’arrivée du jeune vicaire Eward Weston…

Agnès Grey a été publié la même année que Jane Eyre et Les hauts de Hurlevent et pourtant Anne est la moins connue des trois sœurs Brontë. Tout d’abord, ce roman est beaucoup plus court que les deux romans précités, mais il n’en est pas moins intéressant. Une autre différence majeur et que la part autobiographique y est beaucoup plus importante, ce qui explique peut-être qu’il y ait moins d’effusion de sentiments que chez les sœurs… plus de pudeur peut-être. Lire la suite

Mon traître, Sorj Chalandon

sorj-chalandon-mon-traitre(Le livre de poche, 2009, 216 pages)

Il trahissait depuis près de vingt ans. L’Irlande qu’il aimait tant, sa lutte, ses parents, ses enfants, ses camarades, ses amis, moi. Il nous avait trahis. Chaque matin. Chaque soir.

Episode historique irlandais, il est question ici du combat mené par l’irish Republican Army (IRA) contre l’armée anglaise sur une période allant de 1977 à 1994. Pour rappel, l’IRA considérée alors par les forces armées britanniques comme une organisation terroriste a pendant de longues années mené une lutte afin d’obtenir un statut indépendant de l’état anglais. Lire la suite